J’ai 17 ans, je suis célibataire et sans enfant. Et, non, ça n’est pas ‘anormal’

L’été se termine, les premières feuilles de l’automne commencent à tomber et j’ai ressorti mon manteau à fourrure, car c’est chaud la fourrure.  J’ai le cœur gros. Je sais que l’hiver approche et que je serai encore seule.

Je ne l’ai pas voulu, j’ai toujours été disponible pour les relations amoureuses. Ce soir j’ai mon premier rendez-vous avec Jean-Bruce, un homme viril de 19 ans. Nous avons convenu d’un rendez-vous vers 17h, ce n’est pas très tard, mais après je dois aller réviser mon bac blanc d’éco option anglais renforcé.

Me voici dans un bar, pour un premier rendez-vous avec Jean-Bruce, que j’ai rencontré sur Google Plus. Je suis heureuse d’être assise près de lui, bien au chaud, tranquille. A 17 ans, je ne pense plus à mon avenir. Je ne vois plus ma vie comme celle qui, dans un jeune couple, pense à ses futurs enfants. Je vis le moment présent. C’est la vie. C’est ma vie. YOLO comme disent les jeunes qui passent leur brevet des collèges.

Les hommes que je rencontre commencent par me démontrer qu’ils sont capables d’être en couple. Ils parlent de leur mention au bac, et de leur capacité ça faire des ollies au skatepark. Et maintenant, comme le veut la règle, c’est à moi d’expliquer pourquoi je suis célibataire.

« T’as déjà eu un mec ? me demande Jean-Bruce

– Oui, quelques-un, en seconde C.

– Ah ok, t’avais quel prof principal ?

– Tu es sûr de ne pas vouloir savoir si je veux des enfants ?

– Non je m’en fous, on est trop jeune de toute façon.

– Allons demande moi Jean-Bruce.

– Euh, tu veux des enfants ?

– Non, car c’est ma vie, je n’avais pas prévu ça Jean-Bruce, tu crois qu’à 12 ans je me voyais célibataire à 17 ans et sans avoir de progéniture à élever ? Et bien non, mais c’est ainsi, ne me juge pas pour ça. »

Je m’aperçois que ses propos m’ont mise sur la défensive.

« Tu es belle et intelligente. Je n’arrive pas à comprendre que tu n’aies personne depuis un moment », ajoute-t-il. Je sais qu’il essaie, à travers ce compliment, de découvrir les vraies raisons de mon célibat.

Mon rendez-vous s’empare de la bouteille de Smirnoff Ice que nous partageons et me ressert de ce délicieux breuvage pour adultes.

« Je vois que tu me juges parce que je n’ai pas d’enfant malgré mes 17 ans, c’est parce que je suis une femme indépendante et que j’attends le prince charmant.

– D’accord, moi je veux juste te ken en fait, même si t’es moins bonne que sur tes photos.

– Tu vois, mon précédent copain ne voulait pas d’enfant, il m’a brisé le cœur.

– On fait un selfie ? C’est pour instagram. »

Je sentais chez Jean-Bruce une volonté d’esquiver les questions importantes, surement à cause d’un traumatisme. Mais je devais coûte que coûte lui faire comprendre que j’étais une femme indépendante et surtout que je n’étais pas anormale.

« Rassure toi Jean-Bruce, je suis fertile, c’est juste par choix que je n’ai pas d’enfants.

– Mais puisque je te dis que je m’en tamponne les amygdales de tes histoire de gosses ?

– On verra, peut-être que j’arrêterai de prendre la pilule avec toi, mais je ne préfère pas me projeter. »

Jean-Bruce se leva et partit.

« On se reverra ? » lui criais-je en me touchant le ventre pour lui montrer que j’étais quand même ouverte à l’idée d’avoir un enfant.

« Va chier grosse psychopathe » me répondit-il.

Je lui souris aussi, contente d’échapper au froid.

Publicités

40 réflexions sur « J’ai 17 ans, je suis célibataire et sans enfant. Et, non, ça n’est pas ‘anormal’ »

      1. MERCI pour l’article, voire même tous. Mais surtout, surtout (efque tu baiz?) non pardon. Surtout! merci pour les commentaires que ça suscite… c’est CADOW.

  1. Juste pour info. , la séduction fonctionne dans les deux sens. Il ne suffit pas d’avoir une beau maquillage, un beau décolleté ou être tous simplement BONNE comme certain oserai le dire vulgairement, pour séduire un homme. Donc si cette interaction avec le jeune homme n’a pas été pertinente à tes yeux, c’est aussi parce que tu n’as pas été pertinente dans ton attitude. Tu es donc aussi fautive que lui et tu n’étais pas intéressé tu cherchais juste a t’amusé de lui et/ou gonflé ton égaux.

    1. Je ne cherchais pas à m’amuser et à aucun moment mes manières n’ont été provocantes.
      De plus j’étais habillée de manière sobre, je ne te permets d’insinuer quoique ce soit quant à mon attitude.
      Excuse moi de tenir à mon indépendance, c’est uniquement de ça qu’il était question dans cette article.
      Au plaisir de lire ta réponse.

  2. Je pense que Jean-Bruce n’a pas voulu de toi car tu ne sais pas assez ce que tu veux dans ta vie. Plus qu’un amant, n’aurais tu pas besoin d’un confident, d’un ami sur qui tu peux compter ? A ta disposition pour en parler.

      1. Il faut que tu restes toi-même et que tu gardes confiance en toi. Je suis certain que tu es jolie et que tu plais aux hommes. Mais les hommes sont souvent indélicats et ne pensent pas ce qu’ils disent. J’habite en proche banlieue parisienne. Si tu es de la région, nous pourrons en parler autour d’un verre si tu veux… G.

      2. En même tant t’as pas été très sympa dans ta façon de parler…tu reste toujours sur le même sujet alors qu’il t’as dit qu’il s’en fichait…Moi j’ai 17 ans, pas d’enfants, mais c’est pas pour autant que je ne vais parler que de ça…Faut apprendre a écouter les autres aussi dans la vie tout ne tourne pas autour de toi. Vous êtes même pas ensemble que tu lui parle de bébés et de peut-être arrêter la pilule avec lui donc c’est normal qu’il soit partit. Les mecs faut pas leur parler de ça direct ça les fait juste flipper.
        Voilà.. ne prends rien mal même si c’est un peu maladroit je voulais juste te dire mon point de vue et peut être donner quelques conseils.
        Bonne continuation.

  3. ah revoilà le vrai Babor qui me fait rire aux éclats ❤ l'article sur les gitans qui ne sont pas allés à l'école m'avait gêné aussi, heureux de te voir reprendre du poil de lelefan

  4. slt moi g le meme pb g 18 ans l’age d la majorite lol mai pa possib de trouve un mec qui veu un bb
    tous des salo
    en + je voudré des gumo du 1e cou mai jsai pa comen faire ta un recet ?
    bon chance

    1. Excellente question : ma technique est de faire l’amour plusieurs fois d’affilée pour féconder plusieurs fois. Une fois j’ai tenu 4 fois, j’ai fait des quadruplés.

      (par la bouche ça ne marche pas, les amygdales font barrage)

  5. Ah ah énorme babor!! je pence ke tu devré allé cur twitteur parske cé plu facil de trouvée dé géniteurs, google plus cé tellement boloss

    1. Salut.
      Entre l’attitude décrite et ta déclaration de départ, « j’ai toujours été disponible pour les relations amoureuses », je puis dire que tu es tout à fait normale, ou plutôt comme la majorité des nanas de ton âge : tu ne sais pas ce que tu veux 😀

  6. Je refuse de ne pas te proposer de ne pas essayer d’avoir des enfants grâce à la sodomie.
    Je ne t’embrasse pas.

    Bitch ❤

  7. Salut Babor !
    Je suis explosée (de rire) et ne sais si je préfère le post qui a suscité les commentaires ou les commentaires qui découlent du post. Je te suis depuis plusieurs semaines mais j’interviens pour la première fois. (Cé mon fis ki ma doné ton li1 é joré onte de le kroizé issi)
    Je CRAQUE !
    As-tu payé tes commentateurs ?
    Font-ils du X° degré de ton N° degré ?!
    Je VEUX savoir !!!!
    En attendant, merci pour la séance d’abdos !!!!

  8. Ces gens, ces commentaires… je suis partagée entre la peur et la honte. Merci quand même pour le fou rire. Un article de plus au dosage parfait.

  9. je ne sais pas quoi dire alors je citerai Eowyn d’après Tolkien : Où la volonté ne manque pas, une voie s’ouvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s